Aller à la recherche

lundi, mars 7 2016 08:53

Fan Art Yoda

Un autre fan art de la saga Star Wars voici aujourd'hui, au vieux maître Yoda cette fois consacré.

mercredi, décembre 30 2015 12:50

Fan Art Dark Vador

Petit fan art en aquarelle du plus célèbre papounet de la galaxie : Dark Vador de Star Wars.


mercredi, janvier 22 2014 09:02

Sacha et le robot

Dans le cadre de mes activités de formateur à l'école Studio M de Toulouse, j'ai pour habitude d'offrir chaque année un fan art à mes étudiants en 3ème année de section 3D, en rapport avec leur projet de court-métrage d'animation. Ainsi, comme en 2012 et en 2013, voici une aquarelle reprenant l'univers du film de la promotion actuelle.

Le court-métrage intitulé « Re-Creation », met en scène dans un monde post-apocalyptique, une course-poursuite où Sacha, un jeune garçon de dix ans, est poursuivi par un robot qu'il a lui-même créé et devenu agressif suite à un dysfonctionnement mécanique.

Quelques travaux de pré-production du film ont d'ailleurs été publié sur le site de l'école.

lundi, mars 11 2013 09:56

Lionel Messi

J'ai récemment dessiné ce fan art en aquarelle du footballeur argentin du FC Barcelone Lionel Messi, demandé spécialement par un grand fan : mon petit cousin.

mardi, février 19 2013 10:41

Ahar

Comme l'an dernier, je me suis amusé à dessiner un fan art du film d'animation de mes étudiants en 3ème année de section 3D.

Cette année, le groupe a choisi de situer l'action de leur film dans le désert, d'après un conte Touareg. Le film s'appelle « Celle qui vient de loin », et sera prêt courant juin 2013. Ce conte narre les aventures d'une princesse accompagnée par un groupe de survivants et de soldats. Tous ces personnages, en exil dans le désert, fuient le massacre de leur ville qui a été détruite par une garnison romaine. Leur périple les amène à rencontrer une alliance de démons déguisés en marchands, qui tentent de les duper en leur indiquant un faux raccourci afin de les tuer.

Voici donc une aquarelle inspirée d'un de leurs personnages : Ahar.

Vous pouvez retrouver plus d'infos concernant ce film sur le site de l'école Studio M ici et .

Edit : Vous pouvez voir quelques recherches graphiques pour le film, sur le blog de Bouncing Flamby, l'une de mes étudiantes.

lundi, juin 11 2012 10:23

« Prometheus »

Cela fait 15 jours que je suis allé voir le film « Prometheus » de Ridley Scott, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le métrage fait parler. Indépendant mais tout de même rattaché à la mythologie « Alien » que le réalisateur avait lui-même créée en 1979, « Prometheus » met en scène une expédition plus ou moins scientifique, vaguement métaphysique (Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Avons-nous été créés par des aliens ? Et la place de la religion dans tout cela ?), initiée par le big boss de la fameuse mystérieuse compagnie Weyland-Yutani, qui réussit à implanter un androïde ou un fouteur de merde dans chaque vaisseau susceptible de passer de près ou de loin devant un monstre de destruction massive qui présenterait très bien dans le département de leur bio-armement.

Ce que je retiens du film ? Quelques scènes plus bien que fichues, un rythme nerveux et une atmosphère de SF ayant le mérite d'afficher quelques ambitions. Toutefois, le métrage reste emberlificoté dans des considérations plus ou moins existentialistes et surtout maladroitement amenées, même si les parallèles entre les créateurs/créatures ont l'air de constituer une trame narrative loin d'être inintéressante pour cette future trilogie. Les "ingénieurs" ont conçu les humains, qui conçoivent les androïdes, diverses créatures belliqueuses sont issues des corps de proies donc sont indirectement conçues par les victimes, etc. On devine bien ici en quoi cette thématique a poussé le père Ridley à remettre les mains dans le cambouis de la science-fiction, après sa dernière incursion dans le genre qu'était quand même « Blade Runner ». Les interrogations d'êtres artificiels ou créés par d'autres organismes intelligents qu'ils sont amenés à côtoyer rappellent évidemment les questions que se pose le personnage de Rutger Hauer dans « Blade Runner ».

Le film n'en demeure pas moins bancal en raison d'un scénario parfois honteux et digne des meilleurs nanars, d'un casting de remplissage donnant l'impression qu'il manque beaucoup de scènes coupées (pourquoi Guy Pearce surmaquillé en vieillard ? Pourquoi Charlize Theron, tellement décalée et superflue en bombasse glaciale qui fait des pompes ?). On a surtout l'impression que Scott n'a cru depuis le début qu'en deux seuls personnages : Shaw, la nouvelle Ripley, adepte de la césarienne rapido, et l'androïde David, beaucoup plus lumineux que ses trois prédécesseurs artificiels de la franchise « Alien ».

Sans approcher la pureté absolue du premier film sorti en 1979, « Prometheus » est donc un film bancal, mais néanmoins intéressant et qu'il faudra certainement revoir.

Un film de Ridley Scott, avec Noomi Rapace, Michael Fassbender, Charlize Theron, Idris Elba, Guy Pearce. (Pour l'aquarelle, je me suis inspiré de l'artiste Tony Sandoval)

lundi, mai 7 2012 16:57

Ne l'énervez pas !

En attendant mon article sur le film « Avengers » que je posterai demain, voici pour patienter, un Fan Art en aquarelle reprenant les héros du film de Joss Whedon. Ceci est un écho à une scène du film qui m'a bien fait rire.

mercredi, septembre 15 2010 14:45

Fan Art Orehan

Voici un petit fan art pour mon amie Orehan (alias Audrey Cuq), consoeur du blog Drawmadaire. Cette illustration renvoie à un de ses dessins, qui montrait un "Lovely Robot" à tout faire, y compris satisfaire sa maîtresse. Après avoir fait remarquer à sa dessinatrice le côté tendancieux de son image, voici une interprétation/suite toute personnelle. Au passage, n'hésitez pas à aller sur son blog, ses illustrations comportent souvent plusieurs niveaux de lecture et la demoiselle a un vrai univers singulier.

mercredi, décembre 16 2009 12:05

Fan Art « La Route »

Une petite illustration autour du film « La Route » (prochainement chroniqué par ici) de John Hillcoat, avec Viggo Mortensen, Charlize Theron et le très magnétique Kodi Smith-McPhee. Un film certes pas gai du tout, mais saisissant et réaliste, mettant en scène le voyage d'un père et son fils vers le Sud des Etats-Unis, dix ans après un grand cataclysme ayant décimé la civilisation. Allez voir aussi la très belle illustration de Laurel, qui a inspiré ce billet. (l'illustration a également été publiée sur le blog collectif Drawmadaire) :

lundi, novembre 9 2009 12:32

Fan art « Kaamelott »

Le gras c'est la vie ! Il y a quelques jours, a pris fin (dans son format télé) l'une des meilleures créations originales françaises de ces dix dernières années. Désormais, nous ne reverrons « Kaamelott » qu'au cinéma. En attendant, voici en bonus quelques reliques du festival d'Angoulême 2007 : une photo avec Steven Dupré (dessinateur de la bd) et Alexandre Astier lui-même, et une chtite dédicace.

- page 1 de 4