Des aventuriers très spéciaux dans de l’heroic fantasy humoristique et bourrine, pour une revisitation décalée de l’univers de Wakfu.

Une flopée de bras cassés s’étant rencontrés par hasard se trouvent embringuée à la recherche de la mystérieuse, mythique et paradisiaque île de Lorose : un iop super-bourrin, une sadidette baraquée virée par les siens pour des motifs obscurs, un chien-chien fantôme et un sacrieur un peu précieux.

La collection "Wakfu Nébuleuses" de l’éditeur Ankama permet à ses auteurs de livrer une vision décalée du multivers Wakfu (jeu vidéo, dessin animé, bandes dessinées, jeux de cartes). « L’île de Lorose » ressemble à une BD underground, avec son papier jauni avec traces de bois, ses personnages de crétins, et son graphisme aux hachures dentelées à la Charles Burns.

Même si cette histoire de losers cherchant une île mystérieuse ne vole pas très haut dans la subtilité, l’album se révèle agréable à lire, justement grâce à ses personnages de bras cassés : la créature "poil à gratter" et son sens de la vanne le bourrin stupide toujours affamé, le boulet féminin, la chochotte frêle sujette à l’hypo-tension, font leur petit bonhomme de chemin en dégommant gratuitement des créatures du même acabit.

Si, en tout début du livre, le message du mosquito concernant la conclusion naze de l’album ne vous rebute pas, vous passerez un bon moment. Les autres, fuyez la compagnie de ces abrutis, ils sont contagieux !