Pendant ces vacances d'été, j'ai eu droit à mon baptême de spéléologie. Bon, au moins, les grottes, ça garde la fraîcheur. Ceci dit, outre le fait qu'il n'y fait pas bon être claustrophobe et qu'il faut un minimum d'agilité et souplesse (ou, dans mon cas, mesurer 1,90m pour passer outre toutes ces prises argileuses), l'expérience est vraiment à tenter. Au passage, un grand merci à mon prof qui, à force de blagues et chansonnettes, est parvenu à me faire oublier que nous avons rampé et escaladé dans le noir pendant près d'une heure. Voici mon illustration, déjà publiée sur le blog Drawmadaire, suivie du brouillon :