Vous l'aviez deviné, il s'agissait bien de paintball. Il y a quelques jours, nous avons enterré la vie de garçon de Nils. Si vous voulez en voir un aperçu, c'est par là. A cette occasion, nous nous sommes bourrinés la tête à coups de tâches colorées qui font mal. Je me suis aperçu que j'étais surtout bon pour rester planqué derrière des arbres et lancer des tirs de couverture... Pas très glorieux tout ça... Voilà mon témoignage en dessins. Je précise que tout est vrai, bien sûr.