Pervert

Un film de Jonathan Yudis, avec John Brotherton, Mary Carey.

Un étudiant ne connaissant rien à la vie part en vacances chez son père, en plein désert. Son paternel est un vrai queutard, et sa donzelle n'a vraiment pas froid. Mais tout part en vrille lorsqu'on découvre le père bossant sur une oeuvre d'art : il construit le corps d'une femme en viande. Lorsqu'il devient le principal suspect du meurtre de sa petite amie, son fils mène l'enquête.

Pervert

Véritable hommage au grand Russ Meyer, ce film loufoque est un excellent métrage. J'avais peur avant de le visionner, merci à Dusport pour m'avoir prêté ce dvd... assez étonnant. Donc, « Pervert ! » est à ranger aux côtés des films barrés. Accrochez-vous, ce métrage comporte : des séquences d'animation old school à la Ray Harryhausen, un pénis vaudouifié, un garagiste nazi homosexuel, des litres de moutarde, sang, lait giclé, des épis de maïs croqués goulument par des sirènes aussi chaudes qu'on oeuf cuit sur la tête d'un Kojak bronzant dans le désert australien. Mais vous y retrouverez bien sûr une tripotée de nanas aux pares-choc généreux (que du naturel, m'avait précisé un Dusport très ému), dont une infirmière particulièrement entreprenante. Attention, des vrais effets de mise en scène à l'intérieur de tout cela, des transitions en patchwork, un vrai sens du cadre, et un scénario joueur et surprenant ne font absolument pas de « Pervert ! » un film de boules lambda.

Pervert

Tourné avec des bouts de ficelle, ce métrage est une ode aux femmes généreuses, aux jeunes pervers faisant fuir les autostoppeuses farfouillant malencontreusement parmi les gels et les magazines olé olé de la boîte à gants. Piochant dans un cinéma bis qui a des couilles et un genre fantastique qui fait peur (ohlala, attention, le tueur est au ras du plancher et va se faufiler dans le...) « Pervert ! » fait passer un très bon moment. Alors, oui, il y a des seins nus, mais pas que. Tout sauf vulgaire, on y rit surtout beaucoup (à ce sujet, la conversation entre le père et le fils sur le genre du pénis est un monument), et le conseille plus que chaudement.