Les Simpson

Un film d'animation de David Silverman.

Après avoir provoqué une catastrophe écologique (une de plus !) en polluant le lac de Springfield, Homer est contraint de quitter sa maison pour s'exiler avec sa famille en Alaska. Il faut dire que les habitants de Springfield sont prêts à le lyncher, depuis que la ville s'est vue coupée du reste du monde par un dôme géant.

Nous assistons à un long épisode des « Simpson », sans le côté péjoratif de ce genre d'adaptation : les fans de la série auront le plaisir de retrouver leurs personnages favoris dans une aventure inédite, tandis que les détracteurs n'auront qu'à passer leur chemin. Aucun effort d'édulcoration n'a été fait, l'animation est la même que celle des formats courts, les gags sont toujours aussi funs, et les personnages n'ont pas bougé d'un iota. Au contraire de bien des adaptations de séries tv qui voient certains personnages changer ou éclairés sous un jour nouveau (Gorge profonde dans « X-Files », la mort du traitre Phelbes dans « Mission : impossible », le visage de Kenny dans « South Park »), « Les Simpson - le film » conserve la charte de la série : Homer est toujours aussi con, Maggie n'a toujours pas grandi, et aucun personnage secondaire ne prend le dessus sur notre famille préférée. Seule l'anatomie de Bart nous est dévoilée, à l'occasion d'une séquence d'anthologie, à mourir de rire.

Chaque membre de la famille Simpson est particulièrement soigné par les scénaristes : le couple Marge/Homer connaît ses habituels problèmes de couple (on assiste à la vidéo collector de leur mariage), Lisa semble avoir trouvé le petit ami idéal, passionné lui aussi d'écologie (thème central du long-métrage), et Bart, en conflit constant avec son boulet de père, nourrit un certain attachement pour le voisin ultra-religieux Flanders. Pour ma part, j'ai passé quasiment la totalité du long-métrage à exploser de rire devant les nombreux gags de situation du petit monde de Springfield.

Le passage au grand écran des Simpson est donc à déguster sans modération. Un long épisode sans les longueurs inhérentes à ce genre d'exercice, dans la pure continuité de la série.

Moi et les Simpsons Photo : Nicolas Rivet.