Bleu d'enfer

Un film de John Stockwell, avec Paul Walker, Jessica Alba, Josh Brolin. Disponible en DVD chez Columbia.

Quatre jeunes gens, passionnés de plongée, trouvent au fond de la mer l'épave d'un légendaire bateau pirate. Le hic, c'est qu'un avion rempli de drogue s'est crashé quasiment au même endroit. Qui dit trésor dit partage, et qui dit drogue dit trafiquant, gros bras, flingues, et exécutions sans sommation. Le tout en maillot, aux Bahamas.

Le titre originel, « Into the Blue », ne ment absolument pas sur la marchandise. C'est un festival de superbes prises de vue sous-marines sur 1h40 de métrage. Nous sommes encore loin de l'hypnotique « Grand bleu » (presqu'un film de SF quand on y réfléchit), mais c'est le dépaysement assuré.

Les nanas portent bien les bikini, et les mecs sont musclés tout comme il faut. Rien à redire, Paul Walker fait preuve d'un magnétisme flagrant et confirme tout le bien qu'on pensait de lui après l'efficace « Fast and furious ». Il éclipse même de manière flagrante une Jessica Alba plutôt transparente. Il faut dire qu'elle est lourdement handicapée par une intrigue la plaçant bizarrement en retrait, malgré l'aura dont elle peut jouir depuis son mémorable déhanchement dans « Sin City ».

Une note bien décevante toutefois : l'absence totale de sensualité érotique, émanant habituellement de ce genre de production : des petits bisous, un plan timide sur une nénette en monokini de dos, et puis c'est tout. Les années 90 sont en effet bien loin, ses « Color of night », « Sex crimes » et consort. En bref, on assiste à un film propre, efficace, sans effet gratuit et plutôt bien foutu. Mais pour le cul, faudra repasser !