Aller à la recherche

Sous-catégories

mardi, septembre 13 2011 10:38

« Magnitude 9 » en vente

« Magnitude 9 », recueil d'illustrations au profit des sinistrés du tsunami au Japon, et auquel j'ai participé, est en vente ici. Il coûte 30€, et l'intégralité des fonds récoltés va à Give2Asia. Profitez-en, pour un artbook, le prix est vraiment peu élevé. On peut avoir un aperçu de quelques pages par là.

mercredi, juin 30 2010 17:52

Mon carnet de route de la Coupe du Monde-pause

Ce billet satisfera ceux qui avaient une overdose de ballon rond. Etant donné que la Coupe du Monde fait une pause pendant deux jours, je m'autorise un break moi aussi. Vous retrouverez donc la suite de mes dessins consacrés à cet évènement à partir de vendredi.

samedi, juillet 11 2009 07:00

Vacances

Juste un petit mot pour vous dire que je pars en vacances à la plage pour quelques jours. Normalement, les blogueurs acharnés programment des billets à l'avance pour les vacances, mais là... non. Rendez-vous donc dans quelques jours, et bonnes vacances à vous si vous partez. En guise de cadeau de départ, voici un petit trailer bien sympathique d'un film complètement chtarbé dont seuls les japonais ont le secret. Je ne sais pas s'il s'agit juste d'un trailer ou si le film va bien sortir... (Merci à Manuel pour le lien)

lundi, décembre 1 2008 22:55

I'm back !

Hello les gens. Cela faisait un mois que je n'avais point posté. La faute à un passage à Dotclear 2 retardé plusieurs fois, et au fait que je n'ai su prendre le temps qu'il fallait pour m'occuper de mon blogounet. Je tiens à remercier le plombier électricien docteur Da Scritch qui, armé de sa valise magique bourrée de gadgets, et payé à grands coups de pizzas, bières et chocolats, a débloqué la situation au tournevis sonique. Vous pouvez le voir, j'ai renouvelé le look du blog, j'espère que vous aimerez.

Allez, j'ai un mois de chroniques ciné/BD et illustrations à rattraper, et si vous suivez l'actualité du « Supplément week-end », vous savez qu'il y a eu un heureux évènement, mais de cela, j'en parlerai dans les jours prochains.

A très bientôt !

mercredi, avril 30 2008 16:52

Moi par Nils

moi

Retrouvez tous ses dessins sur son blog.

dimanche, janvier 13 2008 15:25

Sab et Nils

Texte d'introduction de nos invités. Notes de direct pour l'émission « Supplément week-end » du samedi 12 janvier 2008.

Nils est un gars super énervant. Il a la particularité d'être un très bon ami, mais nous avons quand même envie de lui arracher les bras. En effet, ce type est capable de vous dessiner la chapelle sixtine pendant que vous allez boire un café, de vous pondre n'importe quelle illustration en un claquement de doigts, un logo d'un rat unijambiste pratiquant le kite surf en vue d'en dessous, en rendu crayon de couleur sur nappe de grand-mère, tout en réfléchissant au lieu de sa prochaine sortie au resto. Illustrateur, graphiste, character designer, animateur 3D, Nils sait tout faire. Les mauvaises langues diront qu'il a une incapacité chronique à dépasser le stade du gribouillis sur un coin de nappe sur les projets d'envergure, et c'est pour cela que nous ne sommes pas prêts de le croiser au festival d'Angoulême. Ce coquinou a notamment créé les Kamafun, ces petits diablotins adorables qui ornent désormais les cartables, trousses et agenda des écoliers. Il est énervant, on vous dit. Grand fan des films d'animation Disney et Pixar, de « Sky Doll »  et Humberto Ramos, son seul défaut, bizarrement, c'est de ne pas être fan de Miyazaki.

... mais heureusement, nous recevons notre fan attitrée de Totoro, Kiki, des tanukis et des noiraudes, Sabrina !! On ne la présente plus, elle fait désormais partie de l'équipe du « Supplément week-end ». Illustratrice elle aussi pour ceux qui l'ignoreraient encore, elle dessine plutôt des chats, nounours, femmes mystérieuses peuplant des mondes féériques. Aquarelliste de talent, elle peint des paysages d'inspiration asiatique. Rassurez-vous, elle aussi a un mal fou à concrétiser des projets d'envergure, vous ne pouvez pas savoir la somme de projets et de croquis qui dorment dans la tour de pise qu'elle nomme bizarrement : ses étagères. Pétrie de qualités, elle me fait aussi l'honneur d'être ma chère et tendre.

Bref, comme tout bon illustrateur, vous aviez besoin chacun d'un bon gros coup de boost pour doper votre production, et le booster s'appelle : Drawmadaire, blog commun d'illustration, introduit au Toulouse Carnet depuis vendredi dernier, et également composé d'Audrey, Manu, et Mikl.

dimanche, décembre 23 2007 10:23

Vacances de Noël

Donc, il n'y aura pas de billet cette semaine pour cause de vacances. RDV en 2008. Joyeuses fêtes à tous !

dimanche, décembre 16 2007 16:05

Top : les jeux vidéo qui m'ont le plus marqué (13/15)

« Final Fantasy 8 » (Playstation)

C'est un jeu un peu spécial pour moi. Tout d'abord, j'y ai joué en août/septembre 2001. Je passais des heures à fortifier mes personnages tout en écoutant la radio qui nous conseillait d'éviter le nuage toxique provenant de l'explosion d'AZF. Ca, c'est pour situer l'époque. Mais je vais maintenant parler du jeu. Ma curiosité était sollicitée par les superbes images de la prêtresse Edea et son magnifique décolleté, et les ambiances pleines de poésie. L'envie de pratiquer le jeu me titillait donc depuis un moment. En août, je me décide à l'acheter, rue des Lois. L'intro du jeu est lancée : au rythme des coeurs entonnant Fithos Lusec Wecos Vinosec, j'assistais en état de transe à la plus belle cinématique d'intro de jeu de tous les temps. Le champ de fleur, Rinoa se tournant au ralenti, la plume, et le duel entre Squall et Seifer. Le personnage de Rinoa m'a profondément marqué. Les bougres de Squaresoft ont tout fait pour que le joueur tombe amoureux de la belle. A l'instar de Luke Skywalker découvrant Leia allongée dans sa cellule de l'Etoile Noire, Squall intègre Rinoa dans son équipe dans un train, alors qu'elle dort paisiblement. Auparavant, le jeu aura offert au joueur un des plus beaux moments de l'histoire des cinématiques : la célèbre valse au ballet de l'école entre les deux tourtereaux (photo). Par la suite, de l'envoûtement de Rinoa, son enlèvement, jusqu'à sa récupération désespérée dans le vide interstellaire (autre grand moment émouvant), tout est mis en oeuvre pour garder le joueur sous le charme. J'ai parcouru l'intégralité du jeu 2 fois, mais me suis toujours vautré dans le dernier château. Mes personnages n'étant pas suffisamment boostés, je n'ai jamais pu vaincre le boss (mon dernier combat contre lui a quand même duré deux heures). Curieusement, alors que j'ai terminé les « Final Fantasy » 7 et 9 (ce dernier m'ayant autant fait vibrer qu'un documentaire sur les fourmiliers tamanoirs), c'est l'opus qui me tenait le plus à coeur que je n'ai jamais fini. Je n'ai donc jamais assisté à la cinématique de fin, la conclusion restera pour moi un mystère. Peut-être préfère-je en rester là, et garder le charme d'une quête inaccomplie. Je le recommencerai, qui sait, plus tard, pour de bon. Ou peut-être pas, freiné par la hantise d'être déçu par une fin trop longtemps attendue.

jeudi, décembre 6 2007 10:24

Top : les jeux vidéo qui m'ont le plus marqué (12/15)

L'un des plus grands RPG de tous les temps.

Lire la suite...

jeudi, novembre 29 2007 10:32

Top : les jeux vidéo qui m'ont le plus marqué (11/15)

Des furies en pagaille, une série incontournable.

Lire la suite...

- page 1 de 3